La métropole en 24 communes

Bassenge : l'historienne

Bassenge - Boirs - Eben-Emael - Glons - Roclenge-sur-Geer - Wonck 

La commune de Bassenge, à la frontière néerlandophone, concentre à elle seule une belle partie de la mémoire de la métropole. Champêtre, historique, folklorique, elle cache plus d'un attrait dans son sac. Si vous ne partez pas à l'étranger, laissez-vous charmer par Bassenge ! 

La Tour d'Eben-Ezer (ou Tour de l'Apocalypse)

Une tour étrange entièrement construite en silex. Elle a été construite entre 1951 et 1965 par le tailleur de pierre, artiste et auteur Robert Garcet avec des silex, provenant d'une carrière proche. Haute de 33 mètres, elle comporte 7 étages et est couronnée par les quatre Chérubins de l'Apocalypse : le taureau, l'homme, le lion et l'aigle. Le tour abrite le musée du silex. 

Accès : Haie de Wonck 9, 4690 Bassenge

Le radar de l'Otan 

Ce radar, qui a la forme d'une gigantesque balle de golfe verte, est entré en service en 1972. Il avait pour mission de détecter et identifier tout appareil survolant l'espace aérien de l'OTAN. De cet endroit, on pouvait ainsi déclencher l'envol de F-16 (basés à Beauvechain) pour procéder à des interventions. Le CRC de Glons (Control and Reporting Center) comptait plus de 300 militaires et civils de 12 nationalités différentes en fonction sur son site. Il a cessé ses activités en 2015. 

Le Fort d'Eben-Emael

Considéré comme imprenable, il était une des plus grandes et des plus fortes fortications d'Europe : 3 niveaux, 5km de galeries souterraines, 17 bunkers de combat. L'attaque spectaculaire et innovante du fort le 10 mai 1940 par une troupe d'élite de parachutistes allemands marqua le début tragique de la Seconde Guerre mondiale à l'ouest de l'Europe. 

Accès :  Rue du Fort 40, 4690 Eben-Emael

D'autres informations sur Bassenge sur le site web de la commune et dans la brochure touristique "Les plus belles balades de Liège Métropole".